Mot du Président

Les Instances de l'Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) ont suspendu en 1999 le recours des Etats membres aux concours directs de l'institut d'émission commun, la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), au profit de la promotion du marché financier régional.

Par cet acte, les Hautes Autorités de l'Union ont fait le choix d'ériger ce marché au rang des principales sources de financement des économies de la zone, pour promouvoir la croissance et lutter efficacement contre la pauvreté. Depuis cette date, les émissions de titres souverains des Etats membres de l'Union, bons et obligations des Trésors Nationaux, ont connu une évolution significative, tant du point de vue des volumes émis que de la diversification des produits proposés. Il apparaît qu’à ce titre le choix de l'option du marché ait été un succès incontestable.

Passée cette première phase de son développement, qui a duré plus d'une décennie, le marché doit se réformer, pour faire face à l'évolution des besoins de financement de l'Union, aux conditions les meilleures. La création de l'Agence UMOA-Titres est une réponse des Organes de l’Union à cette nécessité.

Une des missions de l’Agence UMOA-Titres est d’assister les Etats membres dans l’ensemble de leurs actions de financement au travers des marchés financiers mais aussi d’organiser les émissions de titres sur le marché local des Etats membres dans les meilleures conditions de sécurité et de succès pour tous les acteurs du marché. A ce titre, il convient de rappeler que les 8 Etats membres de l'UMOA ont en partage une monnaie commune, le franc CFA, qui jouit d'une convertibilité illimitée en euro.

L'expérience récente des crises économiques mondiales a démontré la solidité de la zone et sa capacité à résister à divers chocs exogènes. En outre, l'Union bénéficie d'une surveillance multilatérale des politiques et performances économiques des Etats membres exercée par la Commission de l’UEMOA, qui favorise notamment l'assainissement des finances publiques et le contrôle de l'endettement des Etats.

Le portail internet dont vient de se doter l'Agence a vocation à devenir le lieu privilégié d'informations et d'échanges entre les émetteurs et les investisseurs nationaux, régionaux et internationaux. Il renferme des informations pertinentes sur les émetteurs de titres à destination des investisseurs ainsi que du grand public. C'est un instrument du marché financier régional, dont l'ambition est de se hisser au rang des meilleurs standards internationaux.